[COUR] Première L : le commentaire littéraire

Lire le texte
• En 1er lieu, lisez attentivement tout le paratexte. Date de l'œuvre, auteur, notes de vocabulaire, etc. vous empêcheront de faire des contresens.

• Puis faites une 1ère lecture du texte lui-même.

Voici les premières questions à vous poser à l'issue de cette lecture :
- Quelle est la nature du texte ? son genre, son type (narratif, descriptif, argumentatif), son thème ? 
- Que savez-vous déjà sur l'auteur, le mouvement littéraire dans lequel son œuvre s'inscrit ? 
- Quel(s) effet(s) ce texte produit-il (question du registre) ? 
- Qui parle ? Qui voit ? Quel est le mode d'énonciation (énoncé ancré/ énoncé coupé de la situation d'énonciation) ? 
- Comment progresse le texte ? Quelle est sa composition ?



Trouver les axes du commentaire, vérifier leur pertinence
• Avant tout, servez-vous des pistes que le sujet peut proposer. Utilisez également bien sûr vos réponses aux questions ci-dessus.

• 2 vérifications sont nécessaires pour confirmer la pertinence des idées directrices que vous aurez choisies : 
1. Vous devez pouvoir faire précéder la formulation de votre idée par l'expression "Je veux montrer que...". Ainsi, on peut dire : "Je veux montrer que le récit est vivant", le mot important étant "vivant". Un axe de commentaire est une thèse sur le texte. 
2. Surlignez les mots qui prouvent ce que vous avancez. Si, dans le texte, on trouve très peu de mots ou d'expressions pour répondre à l'une des idées, c'est que l'axe est inadéquat ou qu'il constitue un sous-axe (une sous-partie).



Construire, organiser, équilibrer le plan
• Idéalement, un commentaire doit être organisé autour de 3 axes. Si vous trouvez de nombreuses idées sur le texte, il faut essayer de les regrouper, d'en inclure certaines dans d'autres plus vastes. Ainsi l'idée de pointes d'humour noir peut être une sous-partie d'une partie plus vaste intitulée "un texte aux registres multiples".

• Ne confondez pas l'idée directrice avec les indices qui servent à l'étayer : un aspect formel du texte (champ lexical, figure de style...) ne peut constituer une idée directrice. Ce que vous surlignez et relevez dans le texte est une preuve qui vient soutenir votre interprétation, mais ne peut fournir une partie de votre commentaire.

Composer l'introduction
• L'introduction d'un commentaire comporte 4 phases : phrase d'amorce, présentation du texte, teneur du texte, annonce du plan. 
Dans l'introduction, il faut : 
- intégrer le texte dans un ensemble plus large en rapport avec le texte (époque, mouvement...) 
- replacer l'extrait dans l'œuvre que vous caractérisez (pour cela, utiliser le paratexte)
- mentionner le texte : de quoi "parle" le texte ? quelle est sa teneur ? 
- annoncer le plan du commentaire : les 2 ou 3 axes retenus



Construire un paragraphe, éviter la paraphrase
• Vous devez absolument éviter la paraphrase et ne jamais séparer le fond de la forme : ne signalez jamais un procédé de style sans indiquer en même temps l'effet qu'il produit sur le lecteur ou l'idée qu'il soutient.

• Un paragraphe n'est complet que s'il comporte 3 composantes indispensables :l'interprétation (ou idée sur le texte), une citation (indices relevés dans le texte) et la qualification (ou caractérisation) de l'élément relevé.



Insérer des citations
Les citations et références au texte sont indispensables. Mais il ne faut pas les donner sous forme de liste ou entre parenthèses. Elles doivent être grammaticalement intégrées dans la rédaction du commentaire. 
Il y a plusieurs possibilités pour faire référence au texte : 
1. Citation intégrale
Éléments cités : une phrase (ou partie de phrase) respectant le texte.
Remarque : utilisez des guillemets. Toute coupure doit être signalée par des crochets.
2. Éléments épars 
Éléments cités : un relevé de mots qui forment un champ lexical.
Remarque : mettez les éléments entre guillemets en les séparant par une virgule.
3. Résumé d'un passage pour éviter une citation trop longue
Remarque : votre résumé doit être très court.
4. Référence à une ligne, un paragraphe, une strophe…
Remarque : donnez les informations nécessaires à la compréhension de la référence.



Commenter un procédé de style
• Ne signalez jamais un procédé stylistique sans le mettre en relation avec une idée, sans indiquer son importance dans le texte : que traduit-il ? quelle impression crée-t-il ? à quoi sert-il ? Pensez à citer les mots essentiels qui soutiennent le procédé repéré.

• Évitez la répétition des mêmes verbes pour lier idée et procédé de style.  En voici un certain nombre pour ne pas vous répéter : "par ce procédé, l'auteur/ ce procédé montre, exprime, traduit, suggère, marque, souligne, révèle, dévoile, reflète, peint, dépeint, témoigne de, rend compte de, met en valeur, en relief, en évidence, en lumière, …" ; "ce procédé suscite, provoque, fait naître, a pour effet de, transmet…".



Composer la conclusion
• Faites une rapide synthèse des conclusions auxquelles vous êtes arrivé.

• Portez un jugement sur le texte et son intérêt littéraire.

• Ouvrez des perspectives plus larges à partir de ce texte : influence du texte sur la postérité littéraire du texte, rapprochements avec d'autres extraits ou œuvres, avec d'autres arts (peinture, musique...). Évitez les généralités. L'élargissement doit avoir un réel lien avec le texte commenté.
1) Sujet:

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

                 BIENVENUE SUR LE SITE WEB DE

LYCEE CHEIKH AHMADOU LAMINE DABO DE MBOUR 

AIMEZ LA PAGE POUR CONTINUER